La commune de Bourthes Envoyer

Informations Générales

Site Internet
Site de la commune de Bourthes

http://www.ville-bourthes.fr

Blason de la commune de Bourthes
Blason Communal

Maire :

JeanPierre CARLU
CARLU Jean Pierre

Secrétaire :

MAGNIEZ Sylvia

Adresse :

11 rue de l’église
62650 BOURTHES

Horaires d'ouverture :

- lundi de 15h à 19h
- mercredi 15h à 18h
- vendredi de 15h à 18h

Permanence Maire :

- un samedi sur deux de 10h à 12h

Contact :

03-21-86-52-84

 

Le Conseil Municipal

Mandature 2014-2020 :

 

CARLU Jean-Pierre, Maire – DUMONT Patrice, 1er adjoint – MILLAMON Michel ,2ème adjoint – DUCROCQ Danielle ,3ème adjointe – MERLIN Anne ,4ème adjointe – MERLOT Stéphane ,5ème adjoint – DACQUIN Arnaud ,6ème adjoint – BIZET Louis – CARLU Serge – MAILLY Henry –– DAUSQUE David –– LAMARRE Sylvain – CARDON Manuel – DOUTRIAUX Estelle – BLIN Estelle

Historique

Le nom du village au cours des années :

857 - Borthen ou Burthem, Folquin.
1069 - Burtes, Titres du chap. de Thérouanne.
1179 - Burtes, Ibidem.
1638 - Bourdes, Tassin, loc. cit..
1650 - Bourdes, Jansson, loc. cit..
1656 - Bourthes, Sanson, loc. cit..

Un petit tour dans l'histoire :

L'importance de la commune de Bourthes actuellement encore la plus peuplée du canton lui valut d'être désignée comme le chef-lieu de l'un des douze cantons qui formèrent le district de Boulogne en 1791. La loi du 18 Pluviose an VII (7.2.1799) réunit la commune au Canton d'Hucqueliers.

Bourthes viendrait du radical Borth sorti du flamand Geboorte, c'est à dire naissance. En effet Bourthes est le village où l'Aa prend sa Source.

L'église du vocable de St Pierre a été incendiée au XVIIIe siècle et l'ancienne tour s'est écroulée en 1804. Reconstruite, deux Chapelles y furent annexées.

D'autres Chapelles existent aussi dans les hameaux. La plus importante est celle de Trois-Marquets (Trois-Marquets voudrait dire agglomération de 3 Fermes) ; bombardée pendant la guerre, elle fut reconstruite d'un nouveau style et on y célèbre encore la messe tous les lundi de Ducasse. Son propriétaire (un Monsieur de Trois-Marquets) l'abandonna aux habitants de Trois-Marquets. La famille Lefebvre prit le nom de ce hameau tel M. Lefebvre de Trois-Marquets 1er Magistrat à la Cour de Douai décédé en 1850.

Mieurles (de Moer : Marais-Etang) était un fief noble ayant appartenu de 1477 à 1730 à la famille de la Wespierre. Marcel de Mieurles figurait dans l'armée du Duc de Bourgogne à la Bataille de l'Ecluse.

A la ferme du Château il existait un souterrain dans la cave. Il devait relier la Motte Féodale de Mieurles au Château de Preures, de Beaumont et du galopin.

Connu sous le nom de Ferme du Colonnel (du nom d'un ancien propriétaire), le Manoir du lot devait être par sa configuration un ancien fief noble. La tour (démolie depuis), qui flanquait la façade aux 2/3 de sa longueur était à usage de Colombier et ses meurtrières permettaient d'assurer la défense de sa cour contre les visiteurs indésirables.

Les notes de Mr Ducrocq nous révèlent certaines particularités historiques.

Deux confréries existaient autrefois à Bourthes : celle du Carmel et celle de St Pierre ou de la Charité. Pendant la révolution des prêtres réfractaires se cachèrent à Bourthes et c'est dans cette localité que la relique du Saint Sang de Boulogne trouva refuge au cours de la persécution religieuse.

Lorsque la convention eut décrété la levée en masse, les habitants de cette contrée se montrèrent tellement opposés à la mesure que l'on dut envoyer des détachements militaires pour obliger les réfractaires à se rendre sous les drapeaux.

Il existait une école privée dirigée par les religieuses dans l'ancien couvent ainsi qu'une étole des filles (en haut) et des garçons (en bas). Elles furent remplacées par la nouvelle école il y- a environ 15 ans. La Mairie fut construite en 1890 connexe à l'ancienne école.

Le Château d'eau percé en 1957 à 38 mètres de profondeur, car situé à proximité da la Source de l'Aa, alimente 14 communes. Conçu pour alimenter 450 abonnés pour tirer 90 à 100 m3 par jour, en 1976 on est arrivé à pomper 1200 m3 d'eau par jour soit un fonctionnement de 22 H sur 24.

On relève sur le cadastre:

  • le caillaumont en patois caille'in, autrement dit petit caillou
  • le fonds de Bourthes encore appelé la cressonnière peut être due à une activité ancienne.

Par ailleurs il nous signale la présence de 3 moulins (le Moulin Bécourt - le Moulin - le Moulin de Séhen) qui disparurent au début du siècle. En 1952 un moulin électrique fut installé pour les moutures pour une production de 6 à 7 tonnes par jour. De même, il ne reste que deux cafés sur la douzaine recensée.

Le train devait traverser Bourthes, mais la commune a payé pour qu'il n'y passe pas. De ce fait il y avait un arrêt de Bourthes signalé par un poteau au milieu des champs sur le territoire d'Hucqueliers.

Il existait une briqueterie au début du siècle sur la route de Séhen disparue après la guerre 1914-1918.

La Ducasse est régie par le Saint-Patron de la Paroisse, St Pierre fin Juin. C'était le moment de la fenaison, il fallait s'occuper des foins et préparer en même temps le grand repas du Dimanche.

Au 14 juillet avant 1914, on faisait un "gail" , un tir au canard maintenant, depuis une quinzaine d'années c'est le feu d'artifice. La Neuvaine de St Benoit se déroulait le 3ème Dimanche, de Juillet, maintenant elle se déroule fin Août correspondant à celle d'Amettes.

La vie associative était assez importante dans ce village; une harmonie qui a disparu, une compagnie de Sapeurs-Pompiers créée depuis 1876, un Club de Football établi depuis les années 50, une Coopérative Scolaire, un Club de 3ème Age, une Société de Chasse, une Association d'Anciens Combattants font de ce village une commune dynamique.

Si un jour vous passez par Bourthes, n'oubliez pas de vous arrêter au Café des Antiquités à Mieurles, véritable petit Musée des traditions locales, le week-end vous pourrez assister aux nombreuses parties de quilles sur les deux "quilliers" encore utilisés actuellement.

Sources Historiques :

  • Etude de M. Fernand Ducrocq
  • Les Fermes du Pays de Montreuil d'Albert Leroy
  • Le Journal de Montreuil

Propos recueillis le 8.11.1985 auprès de M. Gustave EURIN (85 ans), M. Henri TANFIN (74 ans), M. Clément DESENCLOS (76 ans), Mme Madeleine JOLLANT (72" ans), Mme MAILLARD Leducq (58 ans)", M. CARLU Henri (70 ans), M/ Eugène HANQUIEZ (64 ans).

 

Plan de Bourthes