La commune de Bécourt Envoyer

Informations Générales

becourt
Blason Communal

Maire :

MarieDorothee FLAHAUT
FLAHAUT Marie Dorothée

Secrétaire :

LIBERT Yves

Adresse :

7 Place de l’église
62240 BECOURT

Horaires d'ouverture :

- mardi de 15h30 à 17h30

Permanence Maire :

- vendredi de 17h30 à 19h30

Contact :

03-21-83-01-47

 

Le Conseil Municipal

Mandature 2014-2020 :

 

FLAHAUT Marie Dorothée, Maire – SOUDAIN Martial, 1er Adjoint – PRUVOST Olivier, 2ème Adjoint – REGNIER Nelly – SOUDAIN Pascal – LOUCHEZ Joel – DEVASSINE Elodie – DEVULDER Jean-Louis – DEVISE Jennifer – COMPIEGNE EVANS Sarah – DUPEND Alexandre

Historique

Le nom du village au cours des années :

1136 - Bocot, Titres du chap. de Thérouanne.
1156 - Bocolt, Ibidem.
1159 - Bocourt, Ibidem.
1656 - Bocourt, Sanson, loc. cit..

Un petit tour dans l'histoire :

Ce village était autrefois bien plus boisé, d'où son nom signifiant « coin de bois ».

L'armée d'Henri III cantonna à Bécourt. Un jour, le commandant du détachement, étant logé chez le laboureur Jean Millet, voulut séduire sa fille, jeune personne âgée de 16 ans et remarquablement belle. Il ne put réussir dans ce coupable dessin et exigea du père qu'il lui accorda sa main. Le brave paysan s'y refusa. « Apprends coquin s'écria Dupont, que je te fais beaucoup d'honneur et que j'obtiendrai par la force ce que tu as l'audace de me refuser ».

La jeune fille étant accourue au bruit, les soldats s'en emparèrent, la maltraitèrent et l'obligèrent à s'asseoir à demie-vêtue à la table de leur officier. Celle-ci profita d'un moment d'inattention pour saisir un couteau, le lui enfonça dans le coeur et celui-ci tomba raide mort. Puis elle s'échappa et avertit ses parents afin de pourvoir à leur sûreté tandis que les soldats revenus de leur surprise, s'emparèrent de la généreuse héroïne, l'attachèrent à un arbre et la frappèrent à coups redoublés. « Le ciel qui m'a permis de venger mon honneur ne laissera pas votre forfait impuni » s'écria-t-elle avant d'expirer.

Alette : La Place

Effectivement Jean Millet ameuta les habitants de Bécourt qui se saisirent des assassins et pas un de ces misérables ne fut épargné.

L'église serait construite à la place d'un ancien Château; une motte féodale en face tend à confirmer ces dires. La statue de St Léger (Patron de la Paroisse y est classée. Un monument à la Croix de pierre a été élevé en souvenir du meunier de l'un des deux moulins de la commune. La mare communale appelée « le grand flot » entourée de tilleuls était un lieu de repos pour les vaches au retour des pâturages.

Les nombreux effondrements de terrain laissent penser qu'une rivière souterraine pourrait traverser le village. La mairie actuelle fut bâtie sur un puits au moment de l'adduction d'eau en 1962-1963.

Le courrier par le bureau de poste d’Hucqueliers arrivait un jour en retard. Au moment d’élections, un Député est venu faire … le courrier fut alors desservi par le Bureau de Desvres en 1925.

A cette même époque, il fallut trois votes au conseil municipal afin d'élire le Maire. Finalement au dernier scrutin, le plus vieux élu se porta et fut vainqueur.

On se rappelle d'un pyromane à Bécourt. « Quand j'étais gamin, mon père me racontait en voyant encore des poteaux brûlés, qu'une personne mettait le feu à de nombreuses maisons. N'arrivant pas à trouver le responsable, on décida de veiller la nuit. Au moment de monter la garde, le coupable se fit prendre en essayant de renouveler sa passion ».

La Ducasse est régie par le Saint patron de la Paroisse, St Léger et se déroule le dimanche suivant, soit entre le 3 et 9 Ortobre. L'autre fête importante était le jour de l'Ascension où le reinage avait lieu. On y dansait à cette occasion. Le curé voyant d'un mauvais oeil le bal, décida d'annuler en 1926 le reinage. On pouvait se demander en effet, ce que faisait le soir, la jeune fille qui déposait le matin.

On se rappelle également des processions autour de la mare à l’occasion des grandes fêtes religieuses.

 

Plan de Bécourt