La commune d'Alette Envoyer

 

Informations Générales

Blason de la commune d'Alette
Blason Communal

Maire :

Constant VASSEUR
VASSEUR Constant

Secrétaire :

HENON Marina

Adresse :

Rue Sueur
62650 ALETTE

Horaires d'ouverture :

- mardi et vendredi de 18h30 à 20h
- mercredi de 9h à 10h

Permanence Maire :

- mardi et vendredi 18h30 à 20h

Contact :

03-21-81-15-41

 

Le Conseil Municipal

Mandature 2014-2020 : 

VASSEUR Constant, Maire ­ ANSEL René, 1er Adjoint – COELEMBIER Sylvia – DENNISTON Marie­Catherine –THIRET Lucie – VATINEL Delphine – FRIED Eric – MORENT Mathilde – LEGRAND Daniel – REGNIER David – DEWIDEHEM Marcel

Historique

Le nom du village au cours des années :

1127 - Alestei, C. imp. d'Auchy, f° 50.
1171 - Alesta, C. de Saint-Josse-sur-Mer.
1239 - Alest et Aleste, C. imp. d'Auchy, f° 150.
1507 - Alette-en-Artois, Procès-verbal des coutumes.
1648 - Alette, Pouillé de la province de Reims.
1656 - Alette, Sanson, loc. cit..

Un petit tour dans l'histoire :

Petit village situé aux confins de l'Artois et du Boulonnais, Alette s'est confondu jusqu'à la révolution avec l'histoire des Seigneurs de Montcavrel.

Alette : La Place

Le Château de Montcavrel bâti sur une "montagne" escarpée appelée "Mont des Chèvres" est situé dans la limite du territoire. L'Abbé Thobois qui en a écrit l’histoire pensait que cette forteresse avait dû remplacer un poste militaire occupé par les romains au IXème siècle. Trois familles en marquèrent l'histoire. Les Seigneurs de Montcavrel se distinguèrent au cours des grandes batailles de la région. Guillaume de Montcavrel prit part à la Bataille de Bouvines et Jean III périt le 14 Octobre 1415 à la Bataille d'Azincourt.

La Seigneurie échoua alors à Aymon de Monchy qui épousa Jeanne de Montcavrel. Il entreprit la restauration du Château démoli par les guerres qu'il venait de traverser. L'un de ces descendants Jean IV de Monchy épousa Marguerite de Bourbon et fut Gouverneur des Châteaux d'Ardres et Etaples. En 1620, il donna la grosse cloche de l'Eglise d'Alette. Avec lui disparu la Famille de Monchy et le Château cessa d'être habité en permanence.

Par son mariage avec Jeanne de Monchy en Décembre 1648, Louis Charles de Mailly devint Seigneur des lieux en 1690. Il eut sept enfants dont un fut nommé par Louis XIV Archevêque de Reims et en 1719, Cardinal par le Pape Clément XI. Il décéda à 98 ans. Louis III De Mailly, son successeur, devint en 1714 Grand Ecuyer de Marie-Josephe Louise de Savoie et plus tard Gouverneur de Dieppe, Prince d'Orange et de Neufchâtel. Sa personnalité lui valut en 1717 d'être choisi pour aller accueillir à Calais le TSAR Pierre le Grand Empereur de Russie qui par courtoisie à son égard, visita la forteresse et y coucha même. Ses héritiers lapidèrent sa fortune à la Cour Royale et à la révolution le Château fut vendu à Charles Bourdrelle moyennant la somme de 302 000 livres ce qui ne représentait pas plus que le prix d'un cheval étalon et d'un boeuf gras. Le dernier propriétaire le fit démolir en 1813 et après avoir nivelé le terrain, il reconstruit un corps de logis ainsi qu'une ferme qui abrita une bergerie nationale.

A Saint Lambert "Ch'est aujourd ' l ' Saint Lambert qui quitt ' euss plache el perd"
A Saint Laurent "Ch'est aujourd ' l ' Saint Laurent qui perd euss plache la r ' prin".
En parlant des noix et des noisettes : "Al Saint Laurin In peut r'garder ed'dins".

Alette : La Place

Saint josse Y est aussi fêté. Au VIIème siècle, l'Abbaye de St Josse possède une dime à Alette. Remise en vigueur en 1897 suite à l'érection de la Statue de St Josse, la procession le jour de la Trinité attirait encore beaucoup de monde il y a une dizaine d'années.

La Chapelle Notre Dame de Rosaire, détruite à la Révolution, reconstruite en 1811, retombée en ruines fut relevée en 1856. Elle fut entretenue par la Famillè Auxi.

Le cantonnier se rappelle qu'il trouva lors des travaux de construction de la route, coupant par la même le cimetière en deux, des ossements humains. Il précise qu'il n'avait pas de cercueil mais uniquement une pièce blanche creusée pour reposer la tête.

Deux monuments aux morts furent construits en face de l'église, l'un pour célébrer les victimes de la guerre 14-18 inauguré le 4 Octobre 1931, le second en commémoration de "la tragédie de Beussent" inauguré le 18 Mai 1947.

Le cadastre nous signale la présence de nombreux bois et d'un moulin à vent que certains ont vu tpurner, et pose certaines interrogations. Le lieu dit "la brasserie" n'est-il pas l'endroit où une telle activité était pratiquée ? Le bois Belle Dame n' était-il pas lieu de' rendez-vous galants ? La côte du diable ne viendrait-il pas du patois "côte du diape" (côte dure à monter) ?

Mme Chevalier après la mort tragique de son mari et de son fils, continua seule à assurer l'exploitation de sa ferme. Cette dignité dans le malheur lui fut reconnue par le Gouvernement, elle fut Chevalier de la Légion d'Honneur et membre de la société de la légion d' honneur.

Alette : La Place

La Ferme du Ménage, Manoir Gothique de 1624 a gardé un cadre pittoresque lui donnant, beaucoup de charme.

La Ducasse d'Alette fut controversée en 1856. Le 25 Août le Conseil Municipal prit la décision suivante:
"Le Conseil Municipal d'Alette considérant que l'époque fixée pour la fête patronale est le dimanche après le 17 Septembre qui, généralement, coïncide avec les travaux de la moisson, et que la célébration de cette fête exige deux bons jours de chômage pour les ouvriers moissonneurs et qu'il peut en résulter des grandes pertes pour la rentrée des récoltes retardées... est d'avis que la Fête Communale d'Alette soit transférée à l'avenir du Dimanche après le 17 Septembre au deuxième dimanche d’octobre".

Cette nouvelle activité contribua à transformer les races locales des moutons. Les meilleurs éleveurs de la Région se donnaient rendez-vous aux ventes publiques du Château de Montcavrel pour y acheter béliers de grand mérite. En 1859 la bergerie fut transférée à Tingry, M. Bourdrelle ayant exigé un loyer trop élevé de l'état.

De tout cela il ne reste plus que le pigeonnier de pierre blanche datant de 1761 sur lequel figure un écu aux armes des Mailly ainsi qu'un cadrant solaire au dessus duquel est inscrit en latin "Dieu dirige les coeurs et le soleil règle les heures", l'emplacement du pont-levis et les ruines de deux tours au bas desquelles démarrent de nombreux souterrains.

Autrefois on pouvait y descendre en empruntant près de 300 marches, le plus grand était celui entre Alette et Montcavrel que l'on empruntait pour aller au ravitaillement en eau. Une autre forteresse, celle de Mont Fort, existait également à Alette. Elle fut détruite par les anglais au XVIème siècle.

Alette : La Place

Outre les ruines du Château, autre monument important : l'église. Elle y comporte un clocher datant de 1170. Ravagée par le feu le 2 Janvier 1956, elle fut restaurée. Mais sa particularité en est l'importance du nombre de Saints vénérés.

En dehors des fêtes religieuses "habituelles" (St Sacrement - St Eloi...), trois Saints sont particulièrement fêtés à Alette.

St Lambert, invoqué pour les enfants faibles et chétifs et contre les affections rhumatismales avait sa dévotion le 17 Septembre. N'y avait-il pas eu au XVIème siècle une confrérie de Charité de St Lambert ?

La ducasse se déroulant le dimanche suivant, fait de ce Saint, aux yeux de certains, le Saint de la Paroisse et pourtant… St Laurent est en fait le patron de la paroisse. Dans l'église se trouvent l'Autel, la Bannière, la Chandelle, le Tronc et le platelet de St Laurent. Par ailleurs une source St Laurent existe à Alette. Elle aurait pour vertu de guérir contre les irritations et inflammations de la peau.

Les deux fêtés St Laurent et St Lambert ont chacun leurs dictons.

C'est M. Dutertre, régisseur de la Bergerie Impériale établie au château de Montcavrel qui avait eu l'idée de ce changement et avait voulu l'imposer à la Commune, mais il avait compté sans la population qui s'y opposa. Pendant plusieurs années ont eu lieu à Alette deux Ducasses qu'on appelait "La Ducasse des Pauvres", célébrée selon l'ancienne habitude, et "la Ducasse des riches", célébrée le deuxième dimanche d'Octobre par M. Dutertre et les quelques familles qu'il avait gagné à sa cause.

Alette : La Place

Cet état de choses ne dura pas, la délibération du conseil municipal et l'approbation préfectorale tombèrent bientôt en désuétude, et toute la population fêta sa Ducasse à l'ancienne date.

Alette est actuellement une commune dynamique où l'on peut participer aux activités du Foyer Rural (danses, musique, football) et admirer depuis 1982 un centre socio-éducatif comprenant la nouvelle mairie, la nouvelle école et une salle polyvalente.

Par le biais de son tout nouveau restaurant, d'un parc avicole, d'un atelier d'ébénisterie, de ventes directes de produits fermiers (fraises...), ce village a des possibilités touristiques complémentaires aux autres communes de la Vallée de la Bimoise.

Sources:

  • Archives départementales
  • Notes de M. Fernand Ducrocq
  • Documents transmis par M. Hennuyer Roger Maire d'Alette
  • Article du Journal « Montreuil-Hebdo »
  • Les Fermes du Pays de Montreuil d'Albert Leroy

Propos recueillis le 10.12.1985 auprès de M. Hanquez Adelard (72 ans), M. Fauquembergues Désiré (65 ans), M. Chevalier Albert (64 ans).

 

Plan d'Alette